Livraison en 24 heures Frais de livraison offerts à partir de 3 bouteilles achetées

Vins oranges

Si vous essayez d’écraser une baie rouge et une baie blanche, vous remarquerez que le jus qui en coule est clair dans les deux cas.

Pourquoi? Parceque la couleur d’un raisin réside dans sa peau…

C’est dans la peau que se cachent les pigments qui colorent le jus. Ainsi, dans le processus de vinification, plus le temps de macération du jus avec les peaux est long, plus la couleur du vin sera intense.

D’habitude les longues « macérations pelliculaire » sont utilisées pour obtenir des vins rouges, il est beaucoup moins courant de le faire avec des raisins blancs.

Par conséquent, lorsqu’on veut expliquer ce qu’est un vin orange, en essayant d’être concis, on répond simplement :

« c’est un vin blanc vinifié comme un vin rouge ». 

Cette technique inhabituelle a des origines très anciennes. Il semble qu’en Géorgie, il y a plus de 5000 ans, les longues macérations sur les peaux était pratiqués dans des récipients de terre cuite appelés « Kvevri », et il y a des traces de ces vins orangés dans tout le Caucase et en aussi en Italie du Nord-Est à la frontière avec la Slovénie.

Oui, mais alors pourquoi cette forme de vinification est-elle employée ?

Les raisons sont multiples : la longue macération pelliculaire permet aux vins d’acquérir des tanins, des polyphénols et des caractéristiques aromatiques qui les différencient des blancs et rouges « classiques » d’un point de vue visuel, olfactif et gustatif.

Lorsqu’on laisse macérer longtemps le jus avec les peaux d’un cépage blanc, on obtient un vin littéralement orangé, dont l’intensité dépendra évidemment du temps de macération pelliculaire mais aussi du cépage lui-même. Le vin issu aura un caractère fort et une identité surprenante. Ce sont souvent des vins atypiques qui cachent des qualités difficiles à reproduire différemment.

L’Italie d’aujourd’hui, grâce à la multiplicité de ses cépages et à la richesse de ses terroirs et de leurs chevaliers (les vignerons) offre une large gamme de vins d’orange très intéressants. En Sicile, on s’amuse avec les vins oranges issu du cépage Grillo, en Émilie-Romagne, on laisse macérer la Malvasia Aromatica di Candia pendant presque un an, en Campanie le Fiano et la Coda di Volpe sont de plus en plus vinifié de cette manière.

Mais si nous devions désigner une région exemplaire de la culture de ce type de vin, ce serait certainement le Frioul Vénétie Julienne. C’est la où résident certains des plus grands producteurs de vins orange du monde. Un petit groupe de producteurs fièrement liés à la tradition. Aussi autochtones que leurs vignes, ils subliment des cépages tels que la Ribolla Gialla, le Tocai, le Verduzzo nous donnant des vins tridimensionnels capables de toucher les cordes les plus profondes liées à la perception.

Si vous trouvé des vins oranges sur votre chemin, n’hésitez pas ! Vous risquez de louper une expérience sensorielle unique.